Le Bienheureux Testo

Testo Le Bienheureux

Fabio Rovazzi: arriva l’accusa di plagio
  • Guarda il video di "Le Bienheureux"
On est bien là tout les deux, l'ivresse arrive on est heureux, laisse la venir, laisse l'avenir,
nous dire encore que l'on seras loin, demain, d'ici l'aurore si tu veux bien,
Laisse les dire que moi, j'ai l'air bizarre, que toi, t'a l'air de rien, nous dire qu'il fait un peu froid ce soir, ou que l'on a un peu moins que rien,
Nous dire qu'il fait un peu froid ce soir et qu'ça leur fait du chagrin,
Est ce que je chiale, moi, sur vos minables destins ?
Moi j'vous crache mon bonheur à la gueule, puisque c'est nous qu'attend l'amour.

Si chantent encore les sirènes, c'est qu'elles nous cherchent toujours.
Chantent encore les sirènes, elles nous cherchent toujours et d'aval, en amont, un jour, elles trouverons.

On est bien regarde mieux, c'est nous les maîtres de ces lieux,
Vois notre empire, vois notre empire,
Jusqu'à demain le monde est à nos pieds, je suis souverain ils sont sujets .
Laisse les dire, qu'à moi, reste l'espoir, à toi, reste ma main,
Nous dire qu'il fait vraiment froid, ce soir, c'te foutue lune qui chauffe rien,
Nous dire qu'il fait vraiment froid ce soir, et qu'ça leur fait du chagrin.
Laissez tomber, ici personne à sauver...
Moi j'vous crache mon bonheur à la gueule, puisque c'est nous qu'attend l'amour.

Si chantent encore les sirènes, c'est qu'elles nous cherchent toujours.
Chantent encore les sirènes, elles nous cherchent toujours.

Et c'est pas nous les malheureux et qu'est ce qu'ils ont là tout ces bœufs à compatir, à compatir.
Passent les jupes et pantalons, n'ont à offrir que du pognon.
Laisse les dire, qu'ici, c'est un trottoir, que tu dit jamais rien
Nous dire qu'il a fait trop froid ce soir, ou qu'on avais pas asser de vin, nous dire qu'il a fait trop froid ce soir, pour que t'aboie jusqu'à demain.
Aller ! Un dernier verre et j'te rejoint...
Moi j'vous crache notre bonheur à la gueule, même si c'est nous qu'attend la mort.

J'entend venir les sirènes.
Chantent de plus en plus fort.
J'entend venir les sirènes, elles viennent chercher mon corps .
Et royal, en camion, que tout deux, nous partirons.
  • Guarda il video di "Le Bienheureux"
Questo sito web utilizza cookie di profilazione di terze parti per inviarti pubblicità e servizi in linea con le tue preferenze e per migliorare la tua esperienza. Se vuoi saperne di più o negare il consenso a tutti o ad alcuni cookie consulta la cookie policy. Chiudendo questo banner, scrollando la pagina o cliccando qualunque elemento sottostante acconsenti all'uso dei cookie.